Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Réduire son empreinte numérique

L'empreinte numérique qu’est-ce que c’est ?

Si on prend la définition de wikipédia : "les empreintes numériques sont les traces que vous laissez derrière vous sur Internet. Commentaires sur les media sociaux, appels skype, applis et courriels : ils font partie de votre histoire en ligne et peuvent être vus par d’autres, ou compilés dans des bases de données" . En résumé, tout ce que nous faisons sur internet, c’est de l’empreinte numérique. Et cette empreinte crée de la pollution numérique.

Comment l'empreinte numérique agit sur l'environnement et pollue ?

Il faut savoir que l’empreinte numérique ne concerne pas que ce que nous faisons sur internet. On parle également de pollution numérique et/ou digitale. Ça concerne la production des appareils électroniques, notamment de l'utilisation des matières premières, et, le le fait que ces appareils ne soient pas recyclés, ce qui crée beaucoup de déchets. Et d'autre part cela concerne également l’utilisation des objets consommant de l’électricité.

Ce dont on entend le plus parler en matière d'empreinte digitale, c’est le stockage des données tel que les mails. Stocker ces données demandent beaucoup d’énergie.

Si vous souhaitez visualiser ce que cela représente :  Google possède environ 900 000 serveurs, ce qui équivaut à une consommation d'environ 1,9 milliard de kWh.  Avec ses 900 000 serveurs, cela signifie donc que Google affiche une moyenne d’environ 220 MégaWatts. Toujours selon eux, Google utilise environ 0,01 % de la consommation électrique mondiale. 

Réduire son empreinte numérique

Les mails : 

On n'y pense pas forcément, mais les e-mails consomment énormément, et ont une empreinte carbone élevée. Un simple e-mail sans pièce jointe consomme environ 10 grammes de CO2 soit l'équivalent d'un sac plastique. En effet les mails sont stockés dans un data center qui demande de l’énergie afin de fonctionner. Plus il y en a, plus la demande en énergie sera importante. 

 Voici quelques infos insolites concernant les mails : 

  • 281 milliards d’e-mails sont envoyés chaque jour dans le monde.
  • Un e-mail envoyé à une personne avec une pièce jointe de 1 MO consomme 20 grammes de CO2. Cela correspond à une consommation d’une ampoule de 60W pendant 25 minutes.
  • 33 e-mails d’1 MO envoyés à deux destinataires par jour et par personne correspondent à 180 kg de CO2. Soit le trajet d’une voiture pendant 1000km.
  • Les mails génèrent chaque année 410 millions de tonnes de CO2.
  • Plus de 80% de nos e-mails que l’on reçoit ne sont jamais ouverts.
  • Chaque français stock entre 10 000 et 15 000 e-mails non lus dans la boîte de réception.
  • La suppression de 30 e-mails équivaut à la consommation d’une ampoule allumée pendant 24h.
  • Une boîte mail utilisée tous les jours par une entreprise de 100 salariés produit environ 136 kg de CO2 par employé.
  • Un mail, téléchargement, vidéo, recherche internet parcourt en moyenne 15 000km.
  • L’empreinte carbone mondiale annuelle des spams correspond à la circulation de 3 millions de voiture sur la route et par an.
 

Les recherches & applications : 

  • Une recherche google consomme 7 grammes de CO2.
  • Internet et les nouvelles technologies consomment 7% de la production mondiale en électricité.
  • Regarder une heure de vidéo sur youtube correspond à un an de consommation d’électricité pour un réfrigérateur
  • Un ordinateur portable consomme 50 à 80% de moins qu’un ordinateur fixe.

La construction des appareils électroniques :

  • La construction d’un smartphone demande plus de 50 métaux différents. Dans cette cinquantaine, seule une vingtaine sont recyclables.
  • Une puce électronique de 2 grammes demande 32 kg de matière première.
  • Lors de la fabrication d’un appareil numérique, le transport des pièces détachées et de l'acheminement à destination, à un gros impact environnemental. Par exemple, un smartphone fait 4 fois le tour du monde de sa fabrication, jusqu’à son achat.

 

Emission de gaz : 

Notre utilisation d’internet et d'appareils numériques diverses émet des gaz à effet de serre.

A ce jour, le numérique émet 4% des gaz à effet de serre dans le monde. Les scientifiques prévoient que ce pourcentage va doubler d'ici 2025. 

  • 55% de ces gaz proviennent de notre utilisation des nouvelles technologies.
  • 45% pour la production de ces appareils.
  • Les vidéos en ligne créent 300 millions de tonnes de CO2, soit 1% des émissions de gaz mondiaux.

 

Réduire son empreinte numérique

Réduire son empreinte numérique : 

  • Éteindre les appareils électriques. Mettre un ordinateur en veille consomme encore de 20 à 40%.
  • Supprimer ses mails et éviter d’envoyer trop de mails.
  • Utiliser une application qui nettoie sa boîte mail comme CleanFox.
  • Se désabonner de toutes les newsletters et abonnements inutiles.
  • Limiter ou optimiser son usage du cloud, car il augmente le stockage dans les data center et privilégie davantage les disques durs externes ou clés USB.
  • Privilégier les appareils reconditionnés. Il existe plein de magasins spécialisés, mais si vous n'en avez pas près de chez vous, il existe aussi de sites comme back-market qui sont spécialisés dans les objets électroniques reconditionnés. 
  • Changer votre moteur de recherche. Il existe plusieurs moteurs de recherche tel qu’Ecosia dont je vous ai déja parlé (Ici.) qui participent à l’écologie dans le monde. Pour chaque recherche effectuée avec Ecosia, vous participez à la plantation d’arbres.
  • Naviguer sur internet via vos favoris. S’il y a des sites où tu vous allez régulièrement, en naviguant dessus via les favoris, vous émettez 4 fois moins de CO2 qu’en passant par une recherche classique.
  • Préférer le téléphone à l'e-mail.
  • Réduire la taille des pièces jointes, par exemple en compressant les images ou en envoyant un lien hypertexte plutôt qu'un document.
  • Ne pas conserver les vieilles adresses mail dans laquelle s'entassent les courriers non lus.
  • Réduire la liste des destinataires de mails au strict nécessaire.
  • Limiter l'utilisation des réseaux sociaux, en effet Ils sont obligés de multiplier les serveurs et la puissance de calcul pour servir les données au même rythme, le nombre d’utilisateur continuant à augmenter au fil du temps.
  • Limiter l'utilisation du streaming et de la vidéo à la demande. 
  • Optimiser l'utilisation de sa batterie de smartphone. 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Léa


Voir le profil de Léa sur le portail Overblog

Commenter cet article

Les tests de stéphanie 22/09/2020 19:41

Merci pour ton article bien complet

Léa 23/09/2020 17:45

Avec plaisir !