Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Devenir minimaliste

Hello la tounetoune compagnie, aujourd’hui je vous retrouve avec un article conseils. Ces conseils porteront sur l’organisation, le rangement, et le minimalisme. Alors si vous ne savez pas ce qu’est le minimalisme il s’agit tout simplement de « simplification extrême (d’une façon de procéder ou de décoration etc…) »

Alors sans plus attendre, voici 4 étapes pour devenir minimaliste.

Devenir minimaliste

Se poser les bonnes questions.

 

Pour découvrir le minimalisme, et les bienfaits que ce mode de vie peut apporter je vous conseille de bien vous renseigner. Si vous connaissez déjà ce mode de vie, et que vous souhaitez faire le grand saut, et jeter la moitié de ce que vous possédez, lisez bien cet article avant de vouloir aller trop vite.

 Il est important de déterminer, avant toute chose, pourquoi vous souhaitez opter pour le minimalisme et donc vous séparer de beaucoup de vos affaires. C’est important d’y réfléchir, car cela permet d’éviter de tout abandonner à la première baisse de motivation.

Voici quelques questions à se poser avant de sauter le pas :

  • Pourquoi devenir minimaliste ?
  • Quelles sont vos motivations ?
  • Quel but souhaitez-vous atteindre en adoptant ce mode de vie ?

 

Il est également important de définir un objectif précis : Un objectif se doit d’être SMART c’est-à-dire : Spécifique ; Mesurable ; Acceptable ; Réalisable ; Temporellement défini. S’il ne remplit pas tous ces critères vous risquez vite de ne pas pouvoir aboutir à votre souhait final.

En ce qui concerne vos motivations, elles varient toutes suivant les personnes ? Certains vont devenir minimaliste par souci d’économie, d’autres par souci d’écologie pour arriver au zéro déchet, et pour d’autres encore, afin de se sentir mieux chez soi, ou pour se sentir plus libre psychiquement et donc de ne plus dépendre de la société de consommation.

 

Déterminer ses possessions, ses zones d’urgences et ses points faibles.

 

Tout d’abord, déterminer ses possessions : Il est important de constater tout ce dont vous possédez. Faites le tour de chez-vous et constatez la quantité de choses que vous possèdez, ouvrez grands les placards, les tiroirs etc... Et demandez-vous si vous utilisez vraiment tous les objets recensés : Est-il vraiment nécessaire d’avoir un stock de stylos ou de posséder autant de bibelots ?

Après vient le moment de définir la ou les zones d’urgence. Vous pouvez vous armer de feuilles ou d’un carnet et d’un stylo car il est temps de prendre des notes !

Etablissez la liste de toutes les pièces de votre intérieur, et tentez de faire un classement de la plus encombrée à la moins encombrée. Vous aurez ainsi une vue d’ensemble sur le travail qui vous attend. Mais ce n’est pas une raison pour laisser tomber, bien au contraire.

Enfin, la partie la plus difficile : déterminez vos points faibles.

C’est le moment de vous auto-analyser en réveillant le psychanalyste qui est en vous. Pour ce faire il faut vous demander ce qui pourrait bien vous empêcher aujourd’hui de se débarrasser de la moitié des objets qui vous sont devenus inutiles.

 

A chaque problème sa solution :

  • La peur de jeter des objets et d’en avoir besoin plus tard : dans ce cas, range-les dans un carton pour une durée déterminée de 3 mois à un an un carton par durée. Dressez le bilan une fois la date arrivée, les objets ont-ils bougés ? Combien de fois vous en êtes-vous servit ? Est-ce qu’un membre de votre entourage ne pourrait pas vous en prêter un ? Et si ce n’a pas bouger on s’en débarrasse.
  • Certains objets ont une importance sentimentale : il est parfois très difficile de se débarrasser de ces objets sans un gros pincement au cœur, surtout lorsque nous en sommes au début de notre désencombrement. Je vous déconseille de jeter quoi que ce soit si vous n’êtes pas prêt. La technique du carton peut également servir pour réaliser que cet objet n’a aucune utilité, et que c’est seulement le fait de s’en séparer qui est difficile.
  • Un objet qui coûte très cher, et vous ne voulez pas le jeter : ici, il existe plusieurs solutions. Soit on réussit à le vendre afin d’amorcer une partie de la dépense engendrée à l’achat de cet objet, soit on se rend à l’évidence que l’argent investit est déjà perdu à jamais.

S’entourer d’alliés.

 

Quand on décide de désencombrer, il ne faut pas faire face à l’ennemi seul.

Il faut créer un plan d’action, et pour cela vous aurez besoin d’alliés pour vous soutenir, vous guider, et surtout bien vous accompagner. Il existe plusieurs façons de se sentir entouré face à ce désencombrement :

  • Des amis partageant le même intérêt pour le minimalisme.
  • Les forums sont là aussi pour vous aider.
  • Les livres. Notamment celui sur la méthode Mari Kondo que je conseille fortement.

Commencer son désencombrement, et avancer étapes après étapes.

 

Vous avez toujours votre carnet d’action ? Eh bien, il est temps de s’en servir. Vous avez avec vous la liste de pièces de la plus encombrée à la moins encombrée. Ne commencez pas par la pire au risque de vous décourager. Il est important de débuter cette démarche par des zones faciles, avec peu d’objets sentimentaux, comme le bureau ou la salle de bain par exemple.

Ensuite il faut déterminer votre objectif. Voulez-vous commencer par désencombrer un peu chaque jour, ou bien une journée dans la semaine. L’important, c’est que le but soit réalisable. Par exemple : faire 15 minutes de désencombrement par jour, tous les soirs. Ainsi, vous verrez rapidement les résultats.

Passez à la pièce suivante que lorsque vous considérez que la pièce actuelle est dans un état correct. Ça ne veut pas dire que ce doit être parfait, mais que vous avez pris une décision concernant chaque objet restant dans la pièce. Même si certains objets sont en stand-by, ce n’est pas grave, vous aurez l’opportunité d’y revenir au prochain tour !

Désencombrer dans le calme, afin de bien réfléchir à l’utilité de chaque objet et au fait qu’il ait sa place ou non au sein de votre demeure. Essayez donc de prendre un moment où vous êtes sûr de ne pas être déranger. Evitez d’allumer la télévision. Vous pouvez mettre un fond musical si cela vous aide.  

Enfin, les objets ne doivent pas revenir en masse une fois le désencombrement terminé. Si vous décidez de faire rentrer un nouvel objet, il existe une règle très simple que à mettre en place : 1 objet rentre, 1 objet sort, sauf s’il est vraiment très utile. Mais il est également important, afin de garder un chez-soi rangé et organisé de remettre chaque chose à sa place, surtout après l’avoir utilisé, et bien évidemment de commencer par trouver une place à chaque chose. Aussi, essayez au maximum de garder les surfaces planes complétement vide afin de diminuer la pollution visuelle.

Devenir minimalisteDevenir minimaliste
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Léa


Voir le profil de Léa sur le portail Overblog

Commenter cet article