Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commencer le zéro déchet en 37 astuces

Zéro déchet, anti-gaspillage, éco-responsable… ce sont des termes que l’on entend de plus en plus. Simple curiosité, envie de prendre soin de la planète, besoin de faire des économies… Nous avons tous une raison différente pour nous intéresser à ce sujet. Mais quand on démarre à s’intéresser à ce sujet, nous ne savons pas toujours pas quoi démarrer.

Commencer le zéro déchet en 37 astuces

1/ Le tawashi

Le tawashi remplace les éponges jetables que l’on utilise pour faire la vaisselle. Vous pouvez l’acheter ou le faire vous même à partir de collants usagés, vieux t-shirts, etc.

Si vous ne savez pas comment faire un tawashi, no stress y a plein de tuto sur le net. Cela prend 10 minutes à tout casser.

 

2/ Les essuies tout lavables

Les essuies tout doivent être l’un des éléments les plus utilisés dans les cuisines françaises voir même du monde entier. Sauf que malheureusement, c’est aussi une perte financière pour chaque foyer et un gros polluant.

Vous pouvez les faire vous même, ou les acheter auprès de couturières. Cela peut paraitre un peu cher, mais sachez que c’est largement rentabilisé ! Et pour le coup, c’est votre poubelle et la planète que vous remercierons.

 

3/ Serviettes en tissu

Il y a quelques années, je me moquais de ma mère et de ses serviettes en tissu. Et maintenant, elles me font grave penser à ma grand-mère. Normal, j’utilise encore celles qu’elle avaient cousu, il y a au moins 30 ans, à partir de chutes de tissus. Là encore, je ne reviendrai pour rien au monde en arrière. Nous avons chacun la notre à table et une fois le repas terminé, nous les plions et hop, elles vont dans leur petite place. Ma fille a pris l’habitude d’aller les chercher, c’est elle qui les plie après le lavage et qui les range.

4/ Pailles inox

Si vous avez des pailles en plastique, il n’y a rien de plus facile que de les changer et de partir sur des pailles en inox.

5 / Perles en céramiques – stop à l’eau en bouteille

Elles permettent de filtrer l'eau du robinet. Il y a juste à les mettre au fond de votre bouteille en verre et elles s'occupent du reste.

6/ Garder les épluchures de légumes

Cette astuce ne « fonctionne » que si vous achetez des produits issus de l’agriculture biologique. Sans vouloir vous poussez à consommer bio ! C’est juste que via une agriculture « classique », les pesticides seront présents sur les épluchures de vos légumes.

C’est très simple, lorsque vous allez cuisiner des légumes, mettez les épluchures dans un sac de congélation que vous conserverez au congélateur. A chaque fois que vous avez de nouvelles épluchures : hop dans le sac.

Une fois le sac plein, remplissez une cocotte d’eau. Plongez les épluchures dans l’eau et faites cuire le tout 1h environ. Une fois que c’est fait, passez l’eau dans un chinois, répartissez le bouillon dans des contenants et hop, au congélateur ! Vous aurez ainsi un bouillon de légumes à disposition que vous pourrez utiliser selon vos besoins.

Les épluchures pourront ensuite être jetées au compost (si vous en avez un).

7/ Compost ou poubelles spéciales bio-déchets

Un compost… Pas d’odeur, pas de bêtes (à part des larves dans le compost mais c'est la nature), un super fertilisant pour les plantes et moins de déchet dans la poubelle classique !

Je me prends pas la tête pour l’utilisation. Je fais au feeling et cela fonctionne très bien.

Il existe également un système de collecte de bio-déchets dans certaines villes. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Il existe également des sacs biodégradables ou compostables, mais cela reste un budget...

8/ Ne pas jeter les restes

Prenez l’habitude de ne pas systématiquement jeter vos restes ! Même si il ne reste des pâtes que pour 1/2 personne alors que vous êtes 4, vous pourrez les réutiliser lors d’un autre repas.

Il ne faut pas avoir peur/honte d’intégrer un repas reste dans la semaine. Vous pouvez également les prendre le lendemain pour déjeuner à votre travail.

Si vous ne savez pas comment utiliser les restes, vous pouvez jeter un œil sur internet.

9/ Penser à congeler

Votre congélateur sera votre allié ! Et oui. Par contre, ne congelez que les produits que ne l’ont jamais été ! Même si vous avez fait cuire votre viande, ne la remettez JAMAIS au congélateur.

Exemple : vous avez fait une pizza maison et il en reste 2 parts. Et bien cela file au congélateur.
Idem avec des lasagnes. Et si il n’y en as pas assez pour toute la famille et bien cela servira pour une lunch box.

Quand vous cuisinez, essayez de faire des quantités un peu plus importantes et d’en congeler une partie. Cela pourra vous aider en cas de flemme.

10/ Organiser vos repas

Organiser ses repas, c’est carrément chiant au départ. Mais, sur le long terme on y gagne : on a plus à réfléchir quand on rentre du boulot, on fait moins de gaspillage, on mange équilibré, et on économise. Ben oui ! Comme on prépare le planning selon ce qui se trouve dans nos placards, on évite les achats superflus.

Et comme on sait ce qu’on va manger, et que l’on a acheté selon le planning, et bien il n’y plus rien qui traine dans le frigo et qui moisi !

11/ Emmener sa lunch box au travail

Si le midi vous mangez au travail, et qu’il n’y a pas de cantine, essayez de prendre votre repas maison. Encore une fois, cela demande de l’organisation, mais sur le long terme les bénéfices sur votre portefeuille et votre santé sont énormes ! Et de plus, cela vous évite d’aller acheter en extérieur et de multiplier les déchets « inutiles ».

12/ Éviter d’acheter des produits industriels

Cela peut paraitre bête, mais je pense que c’est la base. Essayer un maximum d’éviter les achats de produits industriels / tout prêts. Ce n’est pas facile, surtout quand on a pas l’habitude de cuisiner. Mais là encore, il ne faut pas chercher la perfection. Il faut y aller petit à petit.

13 / Marchés/producteurs locaux

Je suis certaine qu’il y a un marché dans votre ville. Alors, il est vrai que des fois, cela ne tombe pas un jour adapté à notre planning professionnel. Mais essayez de voir ce qu’il en est. En cherchant sur internet, vous trouverez rapidement la réponse.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les produits au marché ne coûtent pas plus chers qu’en grande surface. On peut facilement y présenter nos propres contenants pour que les vendeurs y mettent les produits que l’on achète. Et c’est aussi le bon endroit pour trouver les producteurs locaux et donc acheter des produits d’ici et éviter de se retrouver avec des produits qui ont fait le tour du monde.

Alors non, tout n’est pas rose sur un marché. Il y a également des vendeurs qui proposent des produits cultivés dans d’autres pays et qui ne sont pas de saison. Petit à petit, vous prendrez vos habitudes et vous saurez faire la part des choses.

Ce qu’il y a de chouette avec les marchés, c’est que c’est aussi l’occasion de se balader. Cela ne gâche rien !

14 / Sacs à vrac

Tout comme les tote bags, il faudrait toujours avoir des sacs à vrac à porter de main.

Au marché, en grande surface, au magasin à vrac, à la boulangerie… même chez le fromager. Cela permet d’éviter tous les petits sacs que l’on nous donne à droite et à gauche.

N’ayez pas peur ! Peut être que les premières fois, on vous regardera bizarrement. Vous verrez, vous ferez même sensation auprès de certaines personnes !

15 / Faire une liste de courses

Cela peut paraitre étonnant, voir basique, mais avoir une liste de courses est primordial pour éviter le gaspillage. L’idéal serait qu’elle soit associée à un planning de menu et qu’à partir de celui-ci, et de ce que vous avez dans les placards + frigo, vous n’achetiez que l’essentiel.

Cela vous évite les achats compulsifs, les doublons et les oublis au fond du frigo !

16 / Faire ses courses en vrac

Alors oui, cela risque de vraiment chambouler vos habitudes. Mais niveau zéro déchet, c’est le top ! De plus, vous ne prenez que ce dont vous avez besoin.

Les boutiques de vrac commencent à bien se développer et proposent un choix de plus en plus complet. N’hésitez pas à aller faire un tour même si vous n’acheter pas. Simplement pour découvrir, poser vos questions et prendre vos marques.

Allez, des sacs à vrac, des bocaux, votre liste de courses et c’est parti ! En plus, vous savez quoi, c’est pas plus cher que dans une grande surface. Vous seriez même surpris.e par certains prix.

17 / Des achats raisonnés

Comme je vous l’indiquais en début d’article, nous ne cherchons pas la perfection ! Il va donc très clairement vous arrivez de continuer à acheter des produits industriels. Si c’est le cas, essayez de privilégier les contenants en carton et en verre.Ou de privilégier les produits de saison, locaux, ou encore made in France

18 / Lingettes démaquillantes

Fini les cotons à usage unique ! Et vive les carrés en cotons démaquillants réutilisables et surtout lavables.

19 / Lingettes lavables pour les petits et grands

Pour tout ce qui est toilette de chat, bavures enfantines etc, il est tout à fait possible d’utiliser des lingettes lavables et/ou des gants de toilette.

Oui, il faut les laver. Mais ce n’est pas ce qui remplira votre machine à laver. En tout cas, votre poubelle sera moins pleine !

20 / Shampoing solide

L’idéal serait de le faire soi-même pour être sure d’avoir un produit adapté à ses besoins.

21 / Savon solide

Le savon solide… nos grand-mères n’utilisaient que ça ! En tout cas la mienne oui. A vous de choisir.

Effectivement, nous pourrions croire que c’est simple d’aller au supermarché et prendre un savon solide. Mais selon votre sensibilité cutané cela peut être compliqué. Mais pas de panique il existe toujours un savon adapté.

22 / Oriculi

Ce petit bâton en bois (hyper utilisé au Japon) remplace les coton tiges.

Sinon il existe maintenant des cotons tiges en silicone réutilisables, lavable et tout aussi bien qu'un vrai coton tige.

23 / Brosses à dent compostables

Celles en bambou sont parfaites.

24 / Éviter le surplus de cosmétiques : huiles végétales

Plus vous allez avancer dans le zéro déchet, plus vous allez vous rendre compte que beaucoup de choses sont finalement inutiles. Et c’est d’autant plus vrai dans la salle de bain.

Avant d’acheter une nouvelle crème de visage ou de corps, ou même un démaquillant ou un masque pour les cheveux, n’hésitez pas à jeter un œil du côté des huiles végétales.

Vous trouverez pas mal d’indications sur le site Aroma - zone dont je vous ai déjà parlé.

Par contre ! Même si le site donne envie et que c’est génial de pouvoir faire ses produits cosmétiques maison, l’idéal serait d’abord de ne pas recréer les choses que vous achetiez mais bien d’éliminer et de ne garder que l’essentiel.

25 / Une bouteille d’eau dans la cuvette des WC

Cette astuce, toute simple, permet d’économiser plusieurs litres d’eau par an et vous ne verrez absolument pas la différence.

Il suffit de glisser une bouteille d’eau pleine dans le réservoir d’eau de vos toilettes.

26 / Les lingettes « pipi »

Cette astuce, c’est vous qui voyez si vous voulez vous lancer ou pas ! L’idée est d’utiliser des lingettes lavables (cela peut être de vieilles serviettes de toilette coupées) que vous utilisez à la place du papier toilette. Ensuite, cela part à la machine.

Ou prendre des rouleaux de papier toilette compact : 4 rouleaux = 12. Pour avoir testé, cela fonctionne et cela permet d’avoir moins de rouleaux en carton en envoyer à la poubelle.

27 / Le spray magique ou le pschittt qui va nettoyer toute ta maison

Avec ce produit d’entretien à base de vinaigre, on peut nettoyer toute la maison.

Dans un contenant pschit pschit (pistolets vaporisateur) :

  • Mettre 2/3 d’eau
  • 1/3 de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de liquide vaisselle
  • Facultatif : ajouter quelques gouttes d’huile essentielle – pour ma part huile essentielle de tea tree (qui désinfecte et assainit) + citron (pour l’odeur)

Attention aux huiles essentielles si vous avez des enfants en bas âge. Celle d’arbre à thé (tea tree) est OK, mais n’hésitez pas à vous renseigner pour les autres.

28 / Le savon noir

C’est l’idéal pour les sols ou pour frotter là où le pschittt magique ne suffit pas.

29 / Les microfibres

Exit les éponges jetables ! Les tawashis permettent de laver la vaisselle et les microfibres, tout le reste.

30 / Éteindre les lumières dès que l’on sort d’une pièce

Encore un point qui peut paraitre futile, mais lorsque l’on a des enfants, il est important de leur apprendre rapidement à éteindre les lumières quand ils sortent d’une pièce.

Et même nous les adultes, cela peut nous arriver d’oublier.

31 / Éviter de prendre la voiture

Je ne dis pas qu’il faut stopper la voiture ! Mais ce serait chouette pour la planète, et votre corps, si plusieurs fois par semaine vous essayiez d’aller chercher le pain à pied, si vous essayez de prendre les transports en commun, le train pour partir en vacances, le vélo pour amener les enfants à l’école…

L’idée aussi serait, si vous n’avez pas l’habitude, d’intégrer un peu plus d’activité physique dans votre quotidien.

Et si la voiture est indispensable à votre vie, une voiture hybride peut être un premier pas. En plus c'est économique, le plein se fait moins souvent car on utilise moins d'essence.

32 / Débrancher tous les appareils inutilisés

Le grille pain, la télévision, les chargeurs de téléphone… il faudrait débrancher tous les appareils que vous n’utilisez pas.

33 / Faire le tris dans votre maison

Cette astuce, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Rien d’obligatoire (comme tout), mais faire le tris chez soi peu fortement aider quand on démarre une démarche zéro déchet.

Cela permet de prendre conscience de tout ce que l’on possède, les choses que l’on utilise, celles que l’on a en double et celles qui sont là, depuis des mois/des années mais dont on ne fait rien.

Cela n’est pas toujours facile à faire. Il existe plein de méthodes différentes sur Internet.

Mais cela permet de gagner de l’espace et ensuite de gagner du temps lors du ménage et du rangement. Ce n’est pas forcément zéro déchet, mais cela permet de faire aussi le vide dans sa tête et de gagner du temps que l’on peut “utiliser” pour en profiter pour prendre du temps pour soi ou en famille.

 

34 / Les paillettes de savon de Marseille pour la lessive

Il vous suffit de prendre une petite poignet de savon de Marseille et de la jetter direct dans le tambour de la machine avec le linge. Non, on ne fais pas fondre le savon avant.

Soyons clairs, non votre linge n’aura plus la douce odeur des senteurs chimiques des lessives habituelles. Votre linge sentira… le linge lavé. C’est un peu bizarre au départ. Concernant les tâches type herbes, boue, sauce tomate etc, soit vous frottez sur le linge préalablement mouillé avec quelques paillettes de savon de Marseille, soit vous complétez avec un détachant Ecolabel.

35 / Le vinaigre

Il remplace aisément l’assouplissant ! Encore une fois, vous n’aurez plus l’odeur chimique des adoucissants de grande surface, mais le vinaigre fait très bien son travail. Il aura également un effet blanchissant sur le linge blanc.

En toute honnêteté, je ne mesure pas. J’y vais au pif.

36 / Le percarbonate

Le percarbonate (à ne pas confondre avec le bicarbonate) est un blanchisseur. Il permet également de faire disparaitre certaines traces tenaces comme les traces de mascara sur les cotons lavables.

Par contre, il n’agit qu’avec de l’eau chaude. Il faut donc laisser tremper son linge quelques heures dans un mélange eau chaude + percarbonate. C’est magique !

37 / Récupération de l’eau du sèche linge

Si vous avez un sèche linge avec récupérateur d’eau, n’hésitez pas à réutiliser cette eau dans votre machine à laver (si elle ne vidange pas à chaque démarrage) ou dans votre fer à repasser (si vous repassez).

Cela peut être également utiliser pour laver le sol ou pour remplir la cuvette des toilettes.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Léa


Voir le profil de Léa sur le portail Overblog

Commenter cet article